L’année 1925

by Claude Leroy (Editor), Myriam Boucharenc (Editor)

« Il y a des dates qui comptent, d’autres qui tombent en poussière. » À la manière de 1900 qui selon Paul Morand fêtait les noces d’or du passé et de l’avenir, l’année 1925 s’est imposée à la mémoire collective comme une année mythique. Entre l’armistice de 1918 et la crise de 1929, les années vingt, profondément marquées par la Grande Guerre, présentent un singulier mélange de désarroi, de révolte et de frivolité. Soutenus par un développement sans précédent des transports et des médias, l’éloge de la vitesse et le « bel optimisme des machines » cher à Blaise Cendrars se diffusent comme des mots de passe. Sous le signe du jazz, la mythologie de ces « Années folles » se forge au Boeuf sur le toit autour de Jean Cocteau, tandis que Fantômas et Charlot, la garçonne de Victor Margueritte et Coco Chanel, la Lulu de Pabst et d’Alban Berg, la Nadja d’André Breton, tendent leurs miroirs aux incertitudes du temps. Au « nouvel mal du siècle » font réplique, ici, un renouveau de l’aventure et, là, un regain de la spiritualité. 1925 marque un apogée et un tournant. Deux manifestations dominent la saison à Paris : la Revue nègre au Théâtre des Champs-Élysées, avec Joséphine Baker et Sidney Bechet, et l’Exposition internationale des Arts Décoratifs et Industriels Modernes – les Arts décos – qui va définir le style de l’époque. Caractériser l’esprit de 1925 sur un plan international, dans les arts comme en littéraire, faire apparaître le fragile équilibre de ses tendances et de ses tensions, interroger dans ses contradictions l’appel à un ordre nouveau, telles sont les ambitions du présent ouvrage.

Book details

Publication date
December 18, 2014
Publisher
Collection
ISBN
9782821851047
Paper ISBN
9782840161103
File size
2.27 MB