Lectures politiques des mythes littéraires au XXe siècle

de Sylvie Parizet (Éditeur)

NOUS SOMMES PORTÉS à admirer les figures littéraires que la tradition nous a léguées. Dans un même temps, un mouvement de répulsion nous saisit lorsqu’on songe à la façon dont les politiques de tous bords ont pu utiliser certains grands récits mythiques. Mais peut-on raisonnablement croire en une continuité entre le texte littéraire, qui serait d’essence noble, et la vie politique, qui ferait un vil usage de ce précieux héritage ? La distinction n’est pas si tranchée, et c’est précisément cette ambivalence des œuvres d’art - poèmes, romans, pièces de théâtre, opéras ou films - qui s’avère intéressante. Si les mythes, qui possèdent souvent une dimension religieuse ou sacrée à l’origine, mettent en lumière des enjeux philosophiques, éthiques et métaphysiques, ils sont aussi porteurs d’une réflexion d’ordre politique. Cet ouvrage explore les arcanes de ces lectures politiques des mythes littéraires, peu étudiées jusqu’à présent, en privilégiant une période particulièrement mouvementée : le XXe siècle. La Révolution russe, l’éclatement de l’Europe en 1918, la naissance de « l’Empire américain », la montée des totalitarismes, la Shoah, Hiroshima, la décolonisation ou la guerre froide sont autant de douloureuses remises en question dont on trouve l’écho dans des œuvres qui font appel à de grandes figures mythiques « revisitées ».

Fiche livre

Date de publication
22 janvier 2013
Éditeur
Collection
ISBN
9782821826809
ISBN papier
9782840160403
Taille du fichier
1,92 Mo